Où va l’escadron noir ?

A crise qui couve depuis bien longtemps au sein de l’escadron noir de GUELMA n’est visiblement pas près de prendre fin.

En 2008, on compte plus de 20 joueurs de Guelma évoluant ailleurs.

 

Ziaya
ESS
Kara I
CABBA
Kara II
USMS
Saïdi
CAB

Hamami
ASK

N’étant pas considérés à leur juste valeur, ces joueurs ont préféré s’exiler et font ainsi les beaux jours d’autres équipes. C’est l’une des principales raisons au déclin qui atteint son paroxysme avec l’historique rétrogradations du ESG.
Cette situation délicate de l’espérance de Guelma de par sa relégation en division inférieure nécessite une mobilisation réelle de toute la population guelmoise.

L’ESG est confrontée à un problème de compte bloqué qui paralyse le club sans que personne ne réagisse, comme si la descente du club n’a pas suffi.
Est-il concevable que nombreux clubs, vantés par leur politique de formation de grands talents, n’ont pas bénéficié du don d’un car, alors que d’autres roulent sur l’or ?? Le football guelmois a besoin de dirigeants compétents, crédibles, solvables et possédant leurs propres relations, ne serait-ce que pour conquérir les sponsors.
Là, on revient donc au coeur du problème et à cette absolue nécessité de changer les mentalités.
A ce rythme, le football à guelma risque de disparaître totalement de l’élite en raison de tous ces paramètres et ceux qui se sont transformés en pilleurs de clubs devront savoir qu’il est grand temps de changer dans ce drôle de «métier».
Car, il faudra faire la nuance entre servir et se servir.

Heureusement, personne ne peut effacer l’histoire qu’ils ont ternie.

Descargar musica